L’hymne à la Joyce

17 août 2018 - 18:36 [GMT + 2]

L’Américain Colin Joyce (Rally Cycling) fait sensation à Kjøllefjord en battant au sprint Dennis van Winden (Israël Cycling Académie) dans un petit groupe d’échappés parmi lesquels le Russe Sergei Chernetski (Astana) qui s’empare de la tête du classement général.

Bien qu’il ait clairement indiqué que son objectif de l’Arctic Race of Norway était une victoire d’étape, acquise dès le premier jour, Mathieu Van der Poel ne fait aucun mystère quant à ses ambitions au classement général dès lors qu’il chasse les bonifications dès le premier sprint 20km après le départ de Tana. Troisième derrière Adrien Petit (Direct Energie) et Alberto Bettiol (BMC), il augmente d’une seconde son avance au général. Après le franchissement de la première difficulté, à Duoriejeaggi (km 45), où Krister Hagen (Coop) précède Nicolas Roche (BMC) et Sindre Lunke (Fortuneo-Samsic), trois couples finissent par former une échappée de six coureurs : Ryan Anderson (Rally) et Loïc Chetout (Cofidis) voient rappliquer Henrik Evensen (Joker-Icopal) et Dennis van Winden (Israël Cycling Académie), puis Yannick Martinez (Delko Marseille-Provence KTM) et Lunke. Ce dernier passe en tête au sommet d’Ifjordfjellet (km 60) devant Van Winden et Anderson. L’avantage des six échappés atteint quatre minutes après 65km de course.

 

Barguil et Van der Poel en contre-attaque

Alors qu’il reste 128km à parcourir sur un terrain venté et vallonné, Van der Poel et Warren Barguil (Fortuneo-Samsic) se lancent dans une contre-attaque à sept qui suscite une vive réaction du peloton, d’où une réduction de l’écart à 1’45’’ après le regroupement 25km plus loin. Lunke poursuit sa conquête du maillot saumon de meilleur grimpeur à Bekkarfordfjellet (km 120,5), côte classée en première catégorie qui voit Chetout et Martinez lâcher prise. Le peloton se rapproche des échappés. Barguil sort de la course alors qu’il se trouve dans le premier éventail à moins de 50km du but. Les échappés sont ramenés à la raison à 40km de l’arrivée. Jakob Fuglsang (Astana) sort le grand jeu dans la montée de Hopseidet (cat. 1), qu’il franchit en tête à 35,5km de Kjøllefjord. Seuls son coéquipier Sergei Chernetski, deuxième au général, et Bettiol parviennent à suivre son rythme. Le peloton se disloque et Van der Poel se situe au troisième échelon de la course à 20km de l’arrivée tandis que Guillaume Martin (Wanty-Groupe Gobert), membre du premier groupe de poursuivants, tombe dans un virage venté.

Chernetski détrône Van der Poel

L’avance de Fuglsang, Chernetski et Bettiol paraît confortable à 10km du but, le peloton principal étant chronométré à 1’40’’ mais un nouveau changement de direction du vent modifie une nouvelle fois le scénario. 11 poursuivants reprennent le trio de tête à 5km de l’arrivée. Chernetski repart aussitôt à l’attaque pour empocher les trois secondes de bonification attribuées à 4,5km du but. Michael Schär (BMC) tente de s’isoler à 2km de la fin mais onze hommes se disputent au sprint la victoire qui semble dans un premier temps promise à Van Winden. Colin Joyce (Rally Cycling) s’avère toutefois le plus rapide tandis que Markus Hoelgaard (Joker-Icopal) récolte la troisième place. Le même trio s’installe au sommet du classement général, Chernetski comptant un avantage de quatre secondes sur Joyce et cinq sur Hoelgaard tandis que Van der Poel rétrograde à la 14e place à 1’11’ du nouveau leader.

 

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur l'Arctic Race of Norway

Partenaires de Arctic Race of Norway

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblés en fonction de vos centres d'intérêts.