Toupalik laisse le peloton tout pâle

18 août 2018 - 19:02 [GMT + 2]

Adam Toupalik, spécialiste du cyclo-cross et membre d’une échappée au long cours, remporte sa première victoire pro au nez et à la barbe du peloton persuadé de le reprendre in-extremis dans la côte finale à Hammerfest. Son leader dans l’équipe Corendon-Circus, Mathieu Van der Poel, vainqueur de la première étape dans une arrivée similaire, s’empare de la deuxième place tandis que le leader de l’épreuve Sergeï Chernetski augmente son avance à la veille de l’arrivée à la faveur des bonifications de la troisième place.

108 concurrents prennent le départ de la troisième étape à Honningsvåg. Matteo Fabbro (Katusha-Alpecin) remporte devant Damiano Caruso (BMC) et Krists Neilands (Israel Cycling Academy) le prix de la montagne disputé à la sortie du tunnel du Cap Nord au retour de la course sur le continent (km 16), après quoi se forme l’échappée du jour, forte dans un premier temps de neuf éléments : Willie Smit (Katusha-Alpecin), Tom Wirtgen (WB Aqua Protect-Veranclassic), Johan Le Bon (Vital Concept), Connor Swift (Dimension Data), Axel Journiaux (Direct Energie), Adam Toupalik (Corendon-Circus), Robin Carpenter et Adam De Vos (Rally Cycling) et Øyvind Lukkedal (Coop). De Vos, le mieux placé de la bande au général (à 1’37’’), reprend place dans le peloton puis Lukkedal se présente le premier au sommet d’Olderfjordalen (km 97,5).  L’écart atteint les quatre minutes à la mi-course avant qu’Astana, au service du leader Sergeï Chernetski, ne hausse le tempo pour le stabiliser autour de trois minutes.

Huit hommes en tête, dont Toupalik

Lukkedal s’adjuge aussi le sprint intermédiaire de Kvalsund (km 140). Toupalik, le plus haut placé au classement (à 4’19’’), ne représentant pas un danger pour le maillot bleu de Chernetski, d’autres équipes intéressées par la victoire d’étape, se mettent à l’ouvrage, notamment Wanty-Groupe Gobert, si bien qu’au premier passage sur la ligne d’arrivée, alors que 16km restent à parcourir, l’écart est réduit à 55’’. Dans la bagarre, le groupe de tête se scinde en deux. Le Bon, Toupalik et Carpenter ne comptent plus que 25’’ d’avance à la cloche (8km de l’arrivée). Guillaume Martin (Wanty-Groupe Gobert) et Maurits Lammertink (Katusha-Alpecin) s’intercalent mais sont repris à 2,5km du but.

Van der Poel complète le triomphe de Toupalik

Toupalik lâche ses deux derniers compagnons dans la côte finale et parvient à évaluer la marge de manœuvre dont il dispose, ce qui lui permet de savourer pleinement sa première victoire pro sur route et même un doublé car Van der Poel, son coéquipier, devance le reste du peloton avec autant de facilité apparente qu’au terme de la première étape. Troisième sur la ligne, Chernetski grappille des secondes supplémentaires de bonification qui le placent dans une situation un peu plus confortable à la veille de l’arrivée de la sixième Arctic Race of Norway à Alta.

Daniel Årnes et Amalie Lutro sont les héros de demain

Dans les épreuves des héros de demain, réservées aux juniors depuis la création de l’Arctic Race of Norway en 2013, Amalie Lutro, du Stavanger SK (Région Sør), s’impose chez les filles devant Anne Dorthe Ysland, du Gaudal SK (Région Midt), et Thale Kielland Bjerk, du BOC (Région Sør). Daniel Årnes, de Kristiansand (Région Sør), l’emporte chez les garçons en devançant Søren Warenskjold (Ringerike SK) et Vegard Stokke (Glamdal).

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur l'Arctic Race of Norway

Partenaires de Arctic Race of Norway

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblés en fonction de vos centres d'intérêts.