Arctic Race of Norway 2019 – à l’assaut du Ventoux norvégien

13 novembre 2018 - 11:40

L’Arctic Race of Norway est une course à suspense où de jeunes talents se révèlent chaque année. L’an dernier, le Néerlandais Mathieu Van Der Poel (Corendon-Circus) avait brillamment remporté deux étapes et avait confirmé tous les espoirs placés en lui sur la route. Cette année encore, les coureurs véloces et puissants auront de quoi exprimer leurs qualités lors des deux étapes du week-end. Avant cela, le peloton aura l’occasion d’explorer les îles Lofoten où les sprinteurs seront à la fête.

Pour la deuxième fois en sept éditions, l’Arctic Race of Norway va parcourir les îles Lofoten, connues dans le monde entier pour leurs paysages atypiques où les routes cheminent entre mer et montagne. La commune de « Å » accueillera pour la première fois une étape de l’Arctic Race of Norway jeudi 15 août. Ce petit village au nom atypique (dernière lettre de l’alphabet norvégien !) est appelé ainsi car c’est là que l’on retrouve les dernières habitations à l’extrémité ouest de l’île. Sur les 182 km, le peloton passera deux fois la ligne d’arrivée pour effectuer deux boucles. Quatre côtes seront répertoriées pour le classement du meilleur grimpeur mais cela ne devrait pas empêcher les sprinteurs de se disputer la victoire à Leknes.

Au deuxième jour de course, les coureurs ne manqueront pas d’admirer, entre deux coups de pédales, les paysages somptueux des Lofoten. Henningsvær est connue pour accueillir l’un des plus beaux terrains de football du monde. C’est de cette ville que s’élancera la deuxième étape en direction de Svolvær, qui était déjà au programme de la 1ère édition en 2013. Les 168,5 km du parcours longeront les bords de mer et ne rencontreront aucune difficulté majeure, une voie royale pour les sprinteurs comme la star locale Alexander Kristoff ! 

Après les Lofoten, l’Arctic Race changera d’archipel pour se rendre samedi 17 dans les Vesterålen. Une étape de 176,5 km pour costauds puisqu’au départ de Sortland, trois côtes se dresseront devant les coureurs avant une arrivée en bosse inédite à Storheia Summit, sur la commune de Melbu (3,5 km à 11,8%). Un final digne des « repechos » que l’on retrouve sur la Vuelta, qui s’élancera une semaine plus tard, et qui pourrait intéresser certains coureurs en quête de performance sur le dernier grand tour de la saison. De là-haut, la caravane pourra admirer la splendide vue à 360 degrés, au niveau de l’observatoire qui rappelle un certain Mont Ventoux.

Retour sur le continent pour la dernière étape aux allures de montagnes russes entre L⌀dingen et Narvik. Si la ville départ est inédite, toutes les routes de cette 4e étape (166,5 km) ont déjà été empruntées par l’Arctic Race of Norway. Lors de cette étape, le « Midnight Sun jersey » du leader du classement général et le « Salmon jersey » du meilleur grimpeur pourront trouver de nouveaux porteurs car six bosses seront répertoriées : trois avant l’entrée dans le circuit final de 10,5 km puis trois autres (Skistua Summit : 2,2 km à 6,6 %) placées dans ce même circuit où Dylan Teuns s’était brillamment imposé en 2017. La station de ski de Narvik clôturera cette 7e édition au pied des pistes.  La ville est en course pour accueillir les Championnats du Monde de Ski Alpin en 2027.

L’Arctic Race of Norway met en lumière les talents de demain
Quelques heures avant l’arrivée des professionnels dans les rues de Narvik, les jeunes talents de 17 et 18 ans venus de toute la Norvège et de cinq pays européens connaitront leur moment de gloire à l’occasion de la Arctic Heroes of Tomorrow Race. Cette course pour juniors organisée conjointement par Equinor, partenaire majeur de l’Arctic Race of Norway, et la fédération norvégienne de cyclisme, s’impose année après année comme l’événement révélateur des futures stars du peloton masculin et féminin dans un pays plus que jamais passionné par la petite reine. Kristoffer Halvorsen, vainqueur en 2013 de la première édition de l’Arctic Heroes of Tomorrow Race à Harstad, est devenu champion du monde junior sur route en 2016, avant d’intégrer l’équipe Sky cette saison.

Thor Hushovd, champion du monde et ambassadeur de l’épreuve : « Cette 7e édition de l’Arctic Race of Norway sera encore spectaculaire et indécise jusqu’au dernier jour à Narvik. Les deux premières étapes seront un spectacle à ciel ouvert. En 2013 lorsque j’ai gagné la 2e étape à Svolvær, j’avais couru, ce jour-là, la plus belle étape de ma carrière. Les arrivées à Storheia Summit, le « Mont Ventoux » des îles Vesterålen, et à Narvik sacreront forcément de grands coureurs ».

L’Arctic Race of Norway a le plaisir d’annoncer le renouvellement de ses partenariats pour les trois prochaines années avec SpareBank 1 Nord-Norge comme Partenaire Officiel et Telenor en tant que Fan Officiel.
Initiée en 2013, la collaboration avec SpareBank 1 Nord-Norge contribue au développement de la pratique du cyclisme par les jeunes enfants. Depuis 2013, plus de 11 000 enfants ont participé à la SNN Mini Arctic Race à travers tout le Nord de la Norvège.
Année après année, Telenor investit dans l’extension du réseau 4G à travers le Nord de la Norvège et contribue ainsi à garantir des conditions optimales pour la production TV et l’expériences des spectateurs de long du parcours.

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur l'Arctic Race of Norway

Partenaires de Arctic Race of Norway

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblés en fonction de vos centres d'intérêts.