Lutsenko gagne un final au couteau contre Barguil

18 août 2019 - 18:37

Markus Hoelgaard et Amund Grøndahl Jansen signent un doublé norvégien dans la dernière étape de l’Arctic of Norway à Narvik tandis qu’Alexey Lutsenko, troisième sur la ligne, détrône Warren Barguil et devance le champion de France d’une seule seconde au classement général final.

Luttes pour les bonifications et le classement des grimpeurs

116 coureurs prennent le départ de la quatrième et dernière étape de la 7e Arctic Race of Norway à Lødingen. Plusieurs escarmouches animent le début d’épreuve. Le porteur du maillot vert Mathieu van der Poel (Corendon-Circus) s’échappe au 18e kilomètre avec son coéquiper Lasse Norman Hansen et cinq autres concurrents dans l’optique du premier sprint intermédiaire situé à Kongsvik, au km 27,5, où Andrea Pasqualon (Wanty-Groupe Gobert) devance Warren Barguil (Arkéa-Samsic) et Krists Neilands (Israel Cycling Academy). De ce fait, le leader du classement général augmente son avance de deux secondes par rapport à son dauphin Alexey Lutsenko (Astana). La deuxième bataille de la journée concerne le classement de la montagne jusque-là mené par Stephen Cummings (Dimension Data) dont le coéquipier Tom-Jelte Slagter s’incline au Gullberget Summit, km 47, face à Jonas Hvideberg (Uno-X Norwegian Development Team) tandis que Van der Poel prend la troisième place. Le prodige néerlandais se relève après avoir lancé cette échappée de 14 coureurs qui se réduit à six pour un bon bout de chemin : Hvideberg, Slagter, Andreas Vangstad (Joker Fuel of Norway), Tom Van Asbroeck (Israel Cycling Academy), Pascal Eenkhorn (Jumbo-Visma) et Otto Vergaerde (Corendon-Circus).

Neuf coureurs en tête

Pavel Kotchekov (Katusha-Alpecin), Johan Le Bon (Vital Concept-B&B Hôtels) et Kenny Molly (Wallonie-Bruxelles) sortent en contre et opèrent la jonction, à 50km du but, pour former un groupe de tête de neuf hommes, qui restent sous l’emprise d’un peloton mené par Astana et Arkéa-Samsic, les deux équipes les plus actives, particulièrement la formation kazakhe employée à offrir à Lutsenko l’opportunité de disputer les sprints deux sprints intermédiaires restant. L’échappée se morcelle. Quatre concurrents se présentent en premier sur le circuit final de Narvik : Van Asbroeck, Eenkhorn, Vangstad, Hvideberg. Le peloton ne revient pas sur eux avant le deuxième sprint intermédiaire remporté à 31,5km de l’arrivée par Vangstad devant Eenkhorn et Hvideberg. Le regroupement général s’opère à 29km du but.

Odd Christian Eiking est le vrai champion de la montagne

Déjà vainqueur de la troisième étape au sommet du Storheia, Odd Christian Eiking (Wanty-Groupe Gobert) se lance à la conquête du maillot saumon de meilleur grimpeur à 26,5km de l’arrivée et se montre supérieur en côte à ses rivaux pour la deuxième journée consécutive. Jimmy Janssens (Corendon-Circus), Kristian Aasvold (Coop), Lucas Erikson (Riwal) et Mads Würtz Schmidt (Katusha-Alpecin) s’offrent une petite escapade dans les 20 derniers kilomètres mais tout rentre dans l’ordre. Lutsenko devance Barguil au troisième et dernier sprint intermédiaire à 10km du but. Markus Hoelgaard (Uno-X Norwegian Development Team) trouve le bon tempo pour s’échapper dans la dernière côte majeure à 6km de la fin. Il résiste jusqu’au bout malgré la poursuite effrénée de son compatriote et champion national Amund Grøndahl Jansen (Jumbo-Visma), sorti seul du peloton réduit des favoris. Le rush final d’Alexey Lutsenko octroie au champion du Kazakhstan la troisième place sur la ligne, ainsi que les quatre secondes de bonification y afférant, soit l’équivalent de son retard sur Warren Barguil au classement général. Une seconde d’écart sur la ligne entre les deux hommes désigne Lutsenko 7e vainqueur final de l’Arctic Race of Norway au détriment du champion de France qui croyait bien tenir sa première victoire dans une course par étapes.

Schackley et Gråsvold sont « les héros de demain »

Les courses des « héros de demain », disputées par des jeunes coureurs en ouverture de la dernière étape de l’Arctic Race of Norway à Narvik, sourient l’Écossaise Anna Schackley, qui bat les Norvégiennes Elise Marie Olsen et Anne Dorthe Ysland tandis que, chez les garçons, les Norvégiens s’octroient les quatre premières places par l’intermédiaire de Dennis Gråsvold, arrivé avec quatre secondes d’avance sur Tord Gudmestad, Sindre Hvesser Brein et Johannes Staune-Mittet. Le Britannique Adam Scarffe termine 5e.

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur l'Arctic Race of Norway

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblés en fonction de vos centres d'intérêts.

En savoir plus