Huit équipes du Tour de France engagées

21 juin 2019 - 14:42

Pour sa 7ème édition, l’Arctic Race of Norway fait la part belle aux îles Lofoten et Vesterålen et à ses paysages somptueux. Pendant quatre jours, ce territoire de l’extrême nord deviendra un véritable archipel cyclable et un terrain de jeu privilégié pour les 20 équipes venues du monde entier.

 
D’une île à l’autre, la course la plus septentrionale au monde verra Mathieu Van der Poel de la formation Corendon-Circus retrouver les routes de Norvège. Les prétendants ne manqueront pas puisque huit équipes engagées sur le Tour de France prendront le départ le 15 août prochain de l’Arctic Race of Norway : Astana Team, Team Dimension Data, Team Katusha-Alpecin, Team Jumbo-Visma, Cofidis, Team Arkéa Samsic, Total Direct Énergie et Wanty – Gobert Cycling Team.

Deux formations, Riwal Readynez Cycling et Euskadi Basque Country, feront leur baptême du feu sur la course et tenteront de briser la glace en marquant l’épreuve de leur empreinte. Trois équipes norvégiennes joueront à domicile et tenteront de remporter un succès sur leur terre natale : Joker Fuel of Norway, Team Coop et Uno-X Norwegian Development Team. Il faut ajouter à cela six autres formations capables de jouer les trouble-fêtes et pourquoi pas créer la surprise : Israel Cycling Academy, Vital Concept – B&B Hotels, Rally UHC Cycling, Sport Vlaanderen – Baloise, Delko Marseille Provence, et Wallonie Bruxelles.

Côté course, le défi promet d’être intense avec comme point d’orgue cette année l’ascension du Storheia Summit (3,5 km à 11,8 %) surnommé par beaucoup d’observateurs « le Ventoux norvégien », un bref aperçu du challenge qui attend les coureurs.

Van der Poel de retour en Norvège

Les histoires d’amour ne finissent pas toujours mal au général pour Mathieu Van der Poel. Le Néerlandais de l’équipe Corendon Circus va tenter de poursuivre son idylle avec l’Arctic Race of Norway une course qui le lui rend bien. Vainqueur de deux étapes sur l’édition 2018, augurant d’une ascension fulgurante, VDP a depuis engrangé des succès sur tous les terrains. Sacré champion du monde de cyclo-cross en février dernier, vainqueur de l’Amstel Gold Race au terme d’un final époustouflant deux mois plus tard, et dernièrement lauréat d’une manche de coupe du monde de VTT, le coureur âgé de seulement 24 ans fait son retour sur la course la plus septentrionale au monde tel un viking prêt à croiser le fer avec ses adversaires. Alors quel rival tentera de saborder ses plans ?

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur l'Arctic Race of Norway

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblés en fonction de vos centres d'intérêts.

En savoir plus