L’Arctic Race of Norway a entraîné une forte augmentation du nombre de demandes pour devenir une famille d'accueil.

24 septembre 2019 - 15:17

Arctic Race of Norway 2019 - 17/08/2019 - Etape 3 - Sortland  / Storheia (176,5 km) - Caravane publicitaire
Arctic Race of Norway 2019 - 17/08/2019 - Etape 3 - Sortland / Storheia (176,5 km) - Caravane publicitaire © ARN/Gautier Demouveaux

Le partenariat entre l’Arctic Race of Norway et Bufetat (Direction norvégienne de l'enfance, de la jeunesse et des affaires familiales), Région Nord, a mis en évidence avec succès le besoin de familles d'accueil.  

Bufetat, Région Nord, reçoit en moyenne 7,4 demandes de renseignements par semaine pour devenir un foyer d'accueil. Au cours de la semaine de l'événement et de la semaine suivante, la région du Nord a reçu un total de 37 demandes de renseignements. Dans le nord de la Norvège, le nombre de demandes de renseignements a augmenté de 153 %. Si l'on ventile le nombre entre les municipalités où la course a eu lieu, le résultat est encore meilleur ; pour la municipalité de Sortland, l'augmentation a été de 400% et celle de Bodø de 212,5%.  

« Cela montre que la contribution de toutes les personnes qui sont engagées dans le recrutement des familles d'accueil, y compris l'utilisation de t-shirts violets pendant la course, a un effet, dit Pål Christian Bergstrøm, directeur régional de Bufetat, Région Nord.  

Briser les préjugés

Bufetat est le partenaire caritatif de l’Arctic Race of Norway depuis 2015, et la course contribue à mettre en évidence la nécessité d'accueillir des familles d'accueil dans le nord de la Norvège ainsi que le travail fantastique que les familles d'accueil accomplissent déjà.  

« Chaque année, nous devons recruter environ 150 nouvelles familles d'accueil pour aider les enfants qui ne peuvent pas vivre avec leurs parents. C'est chez les adolescents que le besoin de placement en famille d'accueil est le plus grand. Nous savons que le temps nécessaire pour devenir une famille d'accueil peut varier de quelques mois à quelques années. La plupart des gens attendent longtemps avant de nous contacter. L’ARN est évidemment devenu un lieu ouvert et sûr pour nous contacter. Le partenariat avec l’Arctic Race of Norway contribue également à faire tomber les préjugés sur le thème du placement familial et de la protection de l'enfance, et contribue à une plus grande transparence. Il peut aider à faciliter la vie quotidienne des enfants pris en charge », dit Bergstrøm.  

Plus qu'une simple course

Knut-Eirik Dybdal, directeur général de l'Arctic Race de Norvège, est heureux que la course contribue à accroître l'intérêt pour les familles d'accueil.    

« Dès le départ, nous avions l'ambition de faire de l'Arctic Race of Norway bien plus qu'une simple course. C'est donc formidable de voir que Bufetat réussit à utiliser l'événement pour recruter des familles d'accueil pour les enfants qui en ont besoin, et nous avons hâte de développer notre partenariat avec cette importante mission dans les années à venir », dit Dybdal.  

Les faits :

Un foyer d'accueil est un foyer privé qui s'occupe d'enfants et de jeunes qui, pour diverses raisons, ne peuvent vivre avec leurs parents. Neuf enfants et adolescents sur dix placés à l'extérieur du foyer sont placés dans une famille d'accueil. Environ 1 250 enfants vivent dans des familles d'accueil dans le nord de la Norvège et environ 150 nouvelles familles d'accueil sont recrutées chaque année. Il y a maintenant une trentaine d'enfants en attente d'une famille d'accueil dans le nord de la Norvège.

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur l'Arctic Race of Norway

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblés en fonction de vos centres d'intérêts.

En savoir plus